Marketing 2.0 – Un livre de François Laurent

d70430069ebfb1d2b03a057cb5d53fd8.pngMarketing 2.0 ! … Derrière une formulation accrocheuse et pas toujours parlante se cache un concept beaucoup plus fort et riche en sens

Si cela fait un petit moment maintenant que des personnes rajoutent derrière le terme « Marketing » le « 2.0 » du « Web 2.0« , Peu ont fait un vrai travail en profondeur et apportent un véritable sens à cette notion déjà largement répandue.

C’est avec un oeil d’expert, que François Laurent, auteur du livre Marketing 2.0  nous livre son opinion sur les évolutions du marketing, d’hier à demain et offre de précieux conseils à tout ceux qui s’intéressent de près à ce métier.

Nous avons eu la chance de pouvoir filmer François Laurent lors d’une de ses présentations du livre devant des membres de l’ADETEM

 

Partie 1 : Le marketing 2.0  

Voir la présentation en vidéo : cliquer ici


Les points clés
:

« Le marketing 2.0 ce n’est pas le marketing du Web 2.0 »
« c’est vrai qu’internet joue un rôle énorme, mais ce n’est pas parce que Internet est la cause, qu’Internet est l’unique objet »

« Les marchés sont des conversations »
Exemple avec le site NikeID et des sites donnant la parole aux consommateurs comme Amazon et Ciao  

Constat et évolution des …
« Marketing de la demande » -ipod-
« Marketing de l’offre »        -dyson-
« Marketing sauvage »         -sms-

Ouverture sur la notion de « Marketing collaboratif »
« Ce qu’on appelle le Web 2.0 n’a fait que sublimé le maketing 2.0 »
« le marketing 2 existait avant le Web 2  »
ex : avec la chaîne Current TV
Importance de la sincérité dans une démarche de marketing collaboratif

 

Partie 2 : La communication 2.0 

Voir la présentation en vidéo :  cliquer ici
Les points clés :

Les étapes de la communication depuis l’après seconde guerre mondiale. Du « one to many  » au « many to many »

Avant le marketing = le bénéfice produit : « chaque marque a des caractéristiques particulières, il faut mettre ces caractéristiques en avant »

Depuis les années 80 = marketing identitaire : « la communication a arrêté de qualifier le produit pour qualifier le possesseur du produit »  ; « le modernisme amenait des avantages, le post modernisme amenait purement de l’identitaire »

Aujourd’hui = Le marketing de l’entertainment : la communication s’adapte au web : « on donne quelque chose de rigolo pour que les internautes le relaient sur internet et fassent circuler le buzz ».
De nouveaux enjeux pour les marques sont apparus : « il faut que les marques réussissent à se mettre au niveau des consommateurs »
Partie 3 : Changer d’état d’esprit  

Voir la présentation en vidéo : cliquer ici


Les points clés
:

le marketing et la communication se font/feront en « one amongst many ». Les chefs de produits doivent se mettre au même niveau que les consommateurs

« one amongst to many » sous-tend :

* écouter
* rencontrer
* (re)devenir humain/citoyen
* accepter l’aide d’autrui
* accepter une perte de pouvoir

Les civilisations changent : nous avons connu la civilisation 1.0 avec des milieux très cloisonnés et structurés dans des communautés de marques…, et nous sommes aujourd’hui dans une civilisation 2.0, plus ouverte où les conversations entre utilisateurs et producteurs sont prépondérantes
« Les conversations fondent les communautés »

Le marketing doit s’adapter : « Le marketing devra nettement plus s’humaniser parce qu’en définitive l’idée pour les marques sera de réintégrer ces conversations »

 

Pour suivre François Laurent, son blog : Marketing is dead