Organisation 2.0 – Martin Roulleaux Dugage

f709d639ea03c0b666772b90b5a4297f.jpg

Nous recevons Martin Roulleaux Dugage pour son livre Organisation 2.0, le knowledge management nouvelle génération ; mettre en place des communautés de pratique dans l’entreprise

 

l’interview vidéo de Martin Roulleaux Dugage  :

Entretien avec Marc de Fouchécour

 

 

 » Ce qu’on appelait Knowledge management est aujourd’hui en profonde mutation. Longtemps Focalisé sur la collecte et le classement de données, l’apparition du web 2.0 et son modèle d’intelligence participative lui offre désormais de nouvelles perspectives : décloisonner le management et connecter les personnes. Véritable guide méthodologique, cet ouvrage propose des outils pour mettre en place des réseaux de savoirs et des communautés de pratique qui s’impliquent et s’approprient collectivement les objectifs de l’entreprise. Il fournit égalemment des indicateurs pour évaluer la performance de ces communautés et des exemples issus de cas d’entreprises qui appliquent ces méthodes.  »

 

Ingénieur Civil des Mines de Paris et MBA de l’INSEAD, ancien ingénieur chez Dassault Aviation et consultant chez Stratorg, Martin Roulleaux Dugage a dirigé des équipes marketing er R&D chez Schneider Electric avant de prendre la direction en 2002 du programme Knowledge Management qui a valu à Schneider Electric de recevoir le prestigieux MAKE Award en 2005. Il est actuellement Directeur et Knowledge Officer chez PricewaterhouseCoopers.

 

En bonus audio, 2  autres questions posées à Martin Roulleaux Dugage

 

Quel sera l’impact des nouvelles generations, « digital native », dans les entreprises ? Vont-elles précipiter les crises ou peuvent-elles être un vecteur de changement ? 


 

 

 

Comment survivre aujourd’hui dans des entreprises shizophrènes qui à la fois nous imposent un contrôle de plus en plus serré et analytique de nos activités et de notre temps, et nous demandent d’être de plus en plus réactifs et innovants ce qui comme vous le soulignez exige de « rendre un space de liberté aux employés ? »  


 

 

 

 

Un ebook pour 2008 !!!

Une alternative à la lecture traditionnelle: L’ebook

Pour la nouvelle année nous avons pensé que ce serait une bonne idée que d’offrir ou de s’offrir une nouvelle façon d’aborder un livre. Nous avons eu vent de l’opération menée par Malo Girod de l’Ain, des Editions M21, qui propose un pack comprenant:

-Un lecteur ebook

-une « Bibliothèque » de 24 livres traitant des thémathiques du Web 2.0, de la prospective, du management 2.0  ( M21 Edition, FING, Silicon sentier, club sénat …)

pour une somme de 369 euros HT

Alors si vous souhaitez demarrer l’année 2008 avec un objet original et pratique, n’hésitez pas à allez commander le pack à l’adresse suivante (et trouver toutes les informations necessaires) :

http://ebook.cluster21.com/

 

Retrouvez ci-dessous l’interview de l’enthousiaste Malo Girod de l’Ain nous parlant de son « jouet » …  

 

 

 

Nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année ainsi que le meilleur pour 2008  ….fd3f516210901b83b616b3b0985cee51.jpg

 

Citations inspirées

« Toute connaissance acquise sur la connaissance devient un moyen de connaissance éclairant la connaissance qui a permis de l’acquérir ». – Edgar Morin

« Pour moi, la pensée qui vit est celle qui se maintient à la température de sa propre destruction » – Edgar Morin

« L’intelligence (…) organise le monde en s’organisant elle – Jean Piaget

« La méditation de l’objet par le sujet prend toujours la forme du projet ». – Gaston Bachelard

« L’abeille confond, par la perfection de ses cellules de cire, l’habileté de plus d’un architecte. Mais ce qui fait la supèriorité de l’architecte le plus médiocre sur l’abeille la plus experte, c’est qu’il construit la cellule dans sa tête avant de la construire dans la ruche ». – Karl Marx

« En changeant ce qu’il connaît du monde, l’homme change le monde qu’il connaît. En changeant le monde dans lequel il vit, l’homme se change lui même ». – T. Dobzansky

« Les vérités sont choses à faire et non à découvrir » – Paul Valery
« Pour une esprit scientifique toute connaissance est une réponse à une question.S’il n’y a pas eu de question, il ne peut y avoir de connaissance scientifique.Rien ne va de soi. Rien n’est donné. Tout est construit – Gaston Bachelard

« L’individu hypermoderne doit se présenter comme un homme libre, responsable, créatif, capable de faire des projets et en même temps de se couler dans des modèles….des contraintes…’
« Il doit être commun et hors du commun, sembable et différent, affilié et désaffilié, ordinaire et extraordinaire ». –Vincent de Gaulejac

« L’individu doit donc se couler dans des moules de socialisation conformes tout en affirmant une singularité irréductibles » – Kaufmann

« Il n’est rien de plus constant que le changement » – Bouddha

« Toutes choses étant causées et causantes, aidées et aidantes, médiates et immédiates, et toutes s’entretenant par un lien naturel et insensible qui lie les plus éloignées et les plus différentes, je tiens impossible de connaître les parties sans connaître le tout, non plus que de connaître le tout sans connaître particulièrement les parties »
Pascal

« La connaissance isolée qu’a obtenue un groupe de spécialistes dans un champ étroit n’a en elle-même aucune valeur d’aucune sorte. Elle n’a de valeur que dans le système théorique qui la réunit à tout le reste de la connaissance, et seulement dans la mesure où elle contribue réellement, dans cette systhèse, à répondre à la question: « Qui sommes-nous? » – E. Schrödinger

« …Nous ne sommes pas les créateurs de nos idées mais leur lieu d’habitation. »- Pascal Jouxtel

« La simplicité est une complexité résolue » – Brancusi

« Les gens intelligents s’adaptent à la nature, les imbéciles cherchent à adapter la nature… C’est pourquoi ce que l’on appelle progrès est l’oeuvre des imbéciles.« Bernard Shaw

« Les idées sont comme les puces, elles sautent de l’un à l’autre mais ne piquent pas tout le monde. »– Tchouang-Tseu

« L’important n’est pas comment un homme acquiert des idées, mais comment une idée acquiert des hommes » – Aaron Lynch

« Dans la science moderne, la mathématisation de la nature s’est imposée comme une fin en soi. Le monde n’est pas compris, il est mathématisé : par là il est fonctionnalisé mais il ne reçoit aucun sens. Au contraire tout sens lui est ôté : l’homme n’y trouve plus rien qui lui parle. »– Olivier Rey

« Homo sapiens n’est pas humain de fait. Il a inventé l’humain et il lui reste à devenir humain, ce qui se fera lorsqu’il regardera le monde qui l’entoure avec humanité. L’humain, c’est aussi un devoir d’humanité… »- Pascal Picq