Richard Collin – Vision 2007

medium_cubepetit.3.jpg

« Je répéte à l’envie que l’économie de la connaissance, de l’innovation et la société en réseau qui se construit c’est d’abord la société de la confiance, de la transparence, de la reconnaissance et du discernement. Dans une perspective mondiale »

 
 
« De quelle  couleur fut votre 2006 dans votre domaine de compétences ? »
2006 est sans doute le point d’inflexion reconnu mais ni encore complétement compris ni précisément évalué du passage d’une économie de la stricte transaction marchande à une économie de la connaissance et de l’immatériel caractérisée par le partage et la co-création de valeur. Y a t il une couleur pour ça ? Disons que pour reprendre la référence aux cigales de Bernard Maris dans son Tome 2 de l’Anti Manuel d’Economie, je dirai le bleu lavande….

 

 « Comment voyez vous 2007 , quelle évolutions majeures sont à attendre dans votre  domaine ? »
Les enjeux de l’efficacité collective et de la transformation des organisations pour mobiliser, respecter et reconnaître talents et compétences; le défi non pas de l’économie numérique mais celui de mettre du nuRichard Collinmérique dans l’économie; les évolutions en cours pour inventer des modéles d’affaires et des nouvelles évaluations de la création de valeur dans une économie de l’innovation et en réseau. Autant de questions auxquelles il faut apporter des réponses pertinentes et immédiates. Ceci exige d’incarner son expertise et ses connaissance autant qu’inventer de nouveaux métiers. Pour une demande qui se développe considérablement.

« Quelles sont  vos espoirs et vos craintes  pour l’année qui vient ? »
Je répéte à l’envie que l’économie de la connaissance, de l’innovation et la société en réseau qui se construit c’est d’abord la société de la confiance, de la transparence, de la reconnaissance et du discernement. Dans une perspective mondiale, c’est un espoir; à la lumiére de nos querelles gauloises c’est une crainte…mais comme toujours au pessimisme de l’intelligence opposons l’optimisme de la volonté….

« Avez-vous des projets ou des perspectives particulières dans votre domaine dont vous souhaiteriez nous dire quelques mots ?»
Pour accompagner et participer à la peu évidente mise en place de la convergence entre les interets collectifs et individuels, 2007 est pour moi l’occasion de travailler sur quatre projets:
– de la recherche-action dans le cadre de ma chaire « Efficacité collective, Travail collaboratif et en réseau, Organisations Innovantes » et de son Institut pour l’économie de la connaissance et de l’immatériel au sein de Grenoble Ecole de Management. Avec en tête la réflexion sur les « dispositifs » de création de valeur et la mesure de cette valeur
– de l’accompagnement stratégique et opérationnel des entreprises et institutions dans le cadre de l’activité de conseil d’ICCE qui est appelé à se développer et évoluer
– de la publication avec notamment le Tome 2 « Manager autrement » du Petit Précis d’Efficacité Collective à paraître en Aout 2007
– de la formation-action avec le lancement et la mise en place de l’Académie de l’Efficacité collective et du travail collaboratif avec Demos

Bio: Richard Collin est Fondateur et dirigeant de ICCE (Intelligence Collective, Coopération et Efficacité – International Centre for Collective Efficiency www.icce-link.com), Vice Président de l’Association Française des utilisateurs du Net et du e-business (AFNeT, www.afnet.fr), Fondateur et animateur des Rencontres Innovation, Compétitivité et Connaissances (www.rencontres-icc.com), Visiting Professor à Grenoble Ecole de Management (www.grenoble-em.com ) titulaire de la Chaire « Efficacité collective, Travail collaboratif et en réseau, Organisations innovantes » et responsable de EIKE ‘European Institute for the Knowledge Economy », Richard COLLIN, pionnier et praticien du travail collaboratif et des organisations en réseau, est un expert et consultant international reconnu qui accompagne, conseille, coache et forme les entreprises, les institutions, les territoires et les hommes dans leur évolution et leur transformation compétitive vers la société en réseau et l’économie de la connaissance.

Richerd Collin à également piloter la réalisation du « Petit précis d’efficacité collective »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.