Fabriquer le futur : L’imaginaire au service de l’innovation

La bibliothèque NextModerne, Fabriquer le futur, interview de Eric Seulliet par Denis FaillyPierre Musso, Laurent Ponthou, Eric Seulliet, Village Mondial, 2005

Quelques mots d’un des auteurs, Eric Seulliet

Denis Failly« Eric Seulliet, quelle est la thèse principale de votre ouvrage et quelles conditions doivent être réunies pour fabriquer le futur ? »

Eric SeullietLa bibliothèque NextModerne, Eric Seulliet « La thèse principale de notre livre est que l’innovation « classique » technology push (c’est à dire, basée sur la technnologie) ne marche plus car la technologie pour la technologie, déconnectée de l’humain, ne fait plus vendre. Parallèlement, une innovation qui ne serait que tirée par le marché (market driven) est insuffisante car trop orientée vers le court-terme. Pour « fabriquer le futur », la solution qui marche est de (re)mettre le consommateur au coeur du processus d’innovation. Pour cela, il ne faut pas tant l’interroger par des enquêtes traditionnelles qui fonctionnent de moins en moins. Il faut surtout l’observer, et cela dans toutes ses dimensions, pas uniquement comme consommateur, mais aussi comme être humain et comme citoyen. Un des meilleurs moyens pour cela est de créer de la reliance, de l’empathie avec lui, d’entrer en résonance avec son imaginaire, ses désirs, ses rêves. »

Denis Failly« Quelles sont les perspectives envisageables ou les raisons d’être optimiste ? »

Eric Seulliet « Les raisons d’être optimiste est que le consommateur devient de plus en plus « Consom’acteur », empreint de nouvelles valeurs qui à leur tour induisent des comportements plus responsables et ouverts aux autres. En prenant en compte ses évolutions, les entreprises doivent revoir leur offre et même leur fonctionnement dans un sens plus éthique, plus citoyen, plus solidaire. Chacun comprend que les cartes de l’avenir sont entre ses mains et que oui, vraiment, le futur n’est pas prédéterminé et inéluctable mais qu’il peut vraiment se fabriquer… en commençant ici et maintenant. »

Denis Failly – « Je vous remercie »

Le blog d’Eric Seulliet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.