Les Wikis

La bibliothèque NextModerne, Les Wikis, interview de Jérôme Delacroix par Denis Failly
Jérôme Delacroix, M2 Editions, 2005

Quelques mots de l’auteur, Jérôme Delacroix.

Denis Failly« Jérôme Delacroix, pouvez-vous nous dire ce qui a présidé à l’écriture de ce livre ? »

Jérôme Delacroix La bibliothèque NextModerne, Jérôme Delacroix – « En tant que journaliste spécialisé dans les questions technologiques, je m’intéressais depuis un moment à la coopération sur Internet. J’étais sensible au fait que la généralisation du Web permettait à des individus isolés de coopérer à grande échelle, ce qui permettait d’obtenir des résultats, ce qui produisait des effets, inimaginables auparavant. Je pense notamment aux échanges de fichiers peer-to-peer et aux grilles de calcul. Ce qui a présidé à l’écriture des « wikis », c’est cet intérêt et aussi le hasard ! Alors que je faisais des recherches sur ces thèmes, je suis tombé sur Wikipédia, début janvier 2004. J’ai été immédiatement impressionné par le potentiel de ce site, ce que cela signifiait en termes de co-construction de la connaissance. Là, cherchant des informations sur ce sujet, sur les wikis en général, j’ai constaté qu’il n’y avait aucune littérature francophone sur le sujet. Puisqu’il n’y avait pas de livre sur le sujet en français, j’ai relevé le défi d’en écrire un ! »

Denis Failly« Quelle est la thèse principale de votre ouvrage ? »

Jérôme Delacroix – « Mon livre n’est pas un livre qui défend une thèse, il adopte plutôt une démarche journalistique de description d’une réalité et de vulgarisation. Ce que je voulais, c’est créer une référence pour tous ceux qui s’intéressent au sujet, et aussi pour les simples curieux, pour populariser le concept. Mais l’idée que personne ne sait tout et que chacun sait quelque chose, pour paraphraser Pierre Lévy, est une idée qui me plaît bien car elle rend hommage à la valeur de chaque individu et le responsabilise aussi. Je dirais pour ma part que personne ne peut tout mais que chacun peut quelque chose, notamment dans le domaine politique. Oui, c’est sans doute cette idée-là qui porte l’ouvrage et qui a été ma motivation principale.

Denis Failly« Quelles sont les perspectives envisageables pour les Wikis? »

Jérôme Delacroix – « Les enfants qui découvrent Internet aujourd’hui considèrent comme tout naturel de poster des messages sur des forums, des commentaires sur des blogs, voire de participer à des wikis. Demain, les internautes se demanderont comment, à une certaine époque, on a pu se contenter de surfer sur le Web comme on effeuille un journal, au lieu de vouloir écrire dedans. Les wikis s’inscrivent dans cette dynamique du Web participatif, en y ajoutant (normalement) la notion de coopération : sur un wiki, on fait quelque chose, on construit un projet, ce n’est pas seulement un espace de discussion. Je crois donc que les wikis ont un potentiel important dans les entreprises, les associations, tous les groupes humains fédérés autour d’un projet. Bien sûr, la question de l’ergonomie est loin d’être réglée : elle est essentielle pour l’adoption des wikis par le grand public.

Denis Failly – « Je vous remercie »

Le site de Jérôme Delacroix

 

Bio : Jérôme Delacroix, trente ans, est passionné pour les nouvelles technologies et leurs liens avec la société. Après plusieurs années dans le conseil en organisation, il a décidé de se consacrer à la communication et à la vulgarisation technologique.  » Blogueur  » et  » wikiste  » invétéré, il est un participant actif du phénomène de la coopération sur Internet. Il est le créateur de Coopératique une société spécialisé en management coopératif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.