La méthode, L’Identité humaine, tome 5

Edgar Morin, Seuil,2005

« L’homme demeure cet inconnu, plus aujourd’hui par mal-science que par ignorance.D’ou le paradoxe; plus nous connaissons, moins nous comprenons l’être humain » (sic)
C’est notre mode du connaître qui inhibe nos possibilités de concevoir le « Complexe » humain.
Edgar Morin, essaie de penser une humanité riche se ses contradictions sous le prisme trinitaire
individu—>société—>espèce. chaque composante pouvant être à la fois complémentaire et antagoniste.
La fragmentation, le morcellement, la disjonction propre à ce mode classqiue du « connaîe »ne peuvent rendre compte de l’identité multiple de l’homme (biologique, subjective, sociale). Le temps est venu de (ré)investir et (ré)apprendre
l’humain, l’humanité de l’humanité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.